Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

J'ai traversé une partie ce pays d'est en ouest en 4X4 et sac à dos durant 15 jours en juillet 2010.

Une découverte inoubliable. Je crois qu'avant de vivre aussi près de cette grande île, je n'y avais jamais pensé, je n'en avais même sans doute jamais vraiment entendu parlé. C'est un de ces pays de la planète qui vit au rythme de multiples drames, mais qui se fait oublier. C'est un pays immense, magnifique, en souffrance, mais tellement discret... Et les Hommes qui l'habitent sont à son image. Ne pas se faire remarquer, ne pas se plaindre... juste exister...

J'ai découvert le bonheur de respirer, la joie de partager, la fierté d'être vivant à Madagascar. J'ai découvert un peuple qui n'a rien et qui ne se plaint pas. J'ai découvert l'humilité et la passion, le talent et la volonté....

Je n'ai jamais été mal à l'aise, je n'ai jamais eu peur même au plus profond des villages que nous traversions seuls... Je n'ai vu que des sourires, des regards curieux, heureux de croiser le mien...

On a peur d'être ridicule en donnant des stylos aux enfants que l'on rencontre... Les sourires et les rires qu'ils vous donnent en remerciement vous rappellent juste la valeur des choses. Un stylo est une bien petite chose, un objet qui pour nous est sans grande valeur: c'est pour ces enfants un des biens les plus précieux, c'est un des outils indispensables pour accéder au savoir... Ces enfants là ne l'ont pas oublié... Ils sont bien plus riches à l'intérieur que nos enfants dits civilisés car ils n'ont pas oublié, encore, le sens du mot "valeur". 

On est frappé les premiers jours par ces mains qui se lèvent sans cesse pour saluer le voyageur. On n'a pas l'habitude, nous les occidentaux toujours préssés, souvent préoccupés par notre temps qui passe et nos soucis quotidiens... Mais n'ont ils pas de soucis, eux, qui n'ont parfois presque rien à manger? N'ont ils pas de soucis à chaque saison des pluies lorsqu'ils regardent le ciel en tremblant et en se demandant encore si les cyclones ne vont pas détruire leurs toits et tuer leurs familles? Et pourtant, ils prennent le temps de vous saluer, ils prennent le temps de vous regarder, ils prennent le temps de rêver à vous faire aimer leur bout de terre si riche...

Je n'ai vu qu'une infime partie de cette terre fabuleuse, je n'ai pas rencontré assez de ces gens. J'ai soif de continuer cette découverte, d'aller plus loin, de comprendre encore mieux.

A travers quelques unes des photos que j'ai prises durant ce périple, j'espère vous faire partager quelques émotions, quelques uns des petits bonheurs que j'ai eu la chance de vivre là-bas. J'espère vous faire aimer ce pays si envoutant, vous donner l'envie d'aller vous y retrouver autant que d'y rencontrer des Hommes merveilleux.

(15/03/2011)

 

Pour partir à la découverte, venez cliquer sur les liens ci-dessous: il s'agit des articles correspondants à cette page dans le blog. De nouveaux sont disponibles régulièrement.

L'Allée des Baobabs, Madagascar

Les Grands Tsingy

Morondova, une ville malgache typique

Le marché malgache

La Plage d'Ambatoloaka - Nosy Be, Madagascar

Une Vie au bord de l'Eau - Nosy Be, Madagascar

Le Mont Passot et Les Lacs Sacrés - Nosy Be, Madagascar

Le Romazava, Plat Traditionnel Malgache

 

Après ce voyage, je ne suis pas revenue chez moi tout à fait la même. Il est beau ce pays, il est majestueux et fier; les gens sont d'une gentillesse incroyable et ne demandent rien... Mais on est tourmenté pendant des jours par la pauvreté et les souffrances que l'on a pu que voir. Voir... Ce verbe devient alors insoutenable et l'on se sent terriblement impuissant et inconvenant. Alors quand on rentre, on continue d'y penser, et on peut arriver à la conclusion qu'on ne peut pas avoir fait que voir. Comme des milliers d'autres personnes dans mon cas, j'ai alors décidé d'agir. Un peu, à ma manière, très modestement, mais je me dis que c'est toujours mieux que de ne rien faire et d'attendre le prochain voyage pour encore me lamenter sur le sort de ces enfants et de leur famille.

J'ai donc décidé de parrainer un projet de planification éducative locale dans un village malgache, Andingoza, mis en oeuvre en partenariat avec l'association Aide et Action.  Le projet vise à la construction de bâtiments scolaires, mais aussi de développer l'éducation et de permettre aux enfants d'acceder au savoir, à la connaissance, à l'ouverture.J'espère pouvoir un jour aller dans ce village. En attendant,, si vous êtes intéressé par cette action, que vous souhaitez la soutenir, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de l'association.

www.aide-et-action.org

Il est possible de s'informer et de s'associer à ce projet, mais aussi à beaucoup d'autres.