Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

P1010450

Une grande claque....

Oui, ce bouquin est déstabilisant, dérangeant, bouleversant... Oui... J'ai pris une claque...

Zulu est un roman policier, et c'est aussi une vrai état des lieux de L'afrique du Sud telle qu'elle est aujourd'hui. Un pays où le sang coule, où les inégalités sociales et les haines persistent malgré la fin de l'apartheid. Pour avoir parcouru une partie de ce pays, je peux dire qu'on n'en revient pas indemne: il fascine autant qu'il dérange, et ce roman en est un reflet parfait.

A travers l'enquête sur les massacres de jeunes drogués avec une nouvelle substance qui fait des ravages menée par Ali Neuman, un flic dont l'histoire personnelle est marquée par les disparitions violentes de son père et de son frère, et par un lourd secret qu'il porte depuis l'enfance, on découvre le pays à travers sa violence, ses townships et ses plages idylliques.

Le livre est violent, on visualise des scènes terrifiantes, mais l'écriture de Caryl Férey, auteur français il faut le noter, limpide, belle, adoucit ce tableau infernal. J'ai rarement lu des policiers où la plume est poétique. Oui, Caryl Férey est parvenu à raconter l'enfer de manière poétique.

Je ne peux que vous recommander ce qui est pour moi un vrai petit bijou littéraire.

 

"La nouvelle Afrique du Sud devait réussir là où l'apartheid avait échoué: la violence n'était pas africaine mais inhérente à la condition humaine.En étirant ses pôles, le monde devenait toujours plus dur pour les faibles, les inadaptés, les parias des métropoles. L'immaturité politique des Noirs et leur tendance à la violence n'étaient qu'une vieille scie de l'apartheid et des forces néo-conservatrices aujourd'hui aux commandes du bolide. Il faudrait des générations pour former la population aux postes stratégiques du marché. Et si la classe moyenne noire qui émergeait aspirait aux mêmes codes occidentaux, il fallait connaitre un système de l'intérieur avant de le critiquer, et pourquoi pas, le réformer en profondeur... (...)Seulement la réalité se heurtait aux chiffres: dix huit mille meurtres par an, vingt six mille agressions graves, soixante mille viols afficiels (probablement dix fois plus), cinq millions d'armes à feu pour quanrante cinq millions d'habitants, les chiffres du pays étaient effrayants." Zulu, Caryl Férey - ed. Folio policier.

 

Tag(s) : #littérature