Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  images-copie-1

Un petit billet d'humeur aujourd'hui.... Et oui! Il y avait longtemps! Ce n'est pas que je ne m'énerve pas souvent, ceux qui me connaissent bien le savent, mais j'évite de ne parler que de ça pour ne pas lasser et passer pour la fille continuellement en colère! Mais là, j'ai quand même besoin, envie, de parler d'un sujet qui me touche de près, les contrats précaires. Il me touche de près parce que je travaille avec eux tous les jours, et que cette semaine, une de mes collaboratrices les plus précieuses a dû quitter mon équipe après 11 ans de "bons et loyaux" services, parce qu'elle a "écoulé" le nombre de cumul autorisé.... Le poste, lui, existe toujours, va être occupé par quelqu'un d'autre... Elle va partir galérer, alors qu'elle serait volontiers restée, et que je l'aurais encore plus volontiers gardée tant ses compétences, sa loyauté et son implication n'ont jamais fait défaut.

 

Mais la société actuelle et le monde du travail veulent qu'aujourd'hui il faille "faire tourner la misère". J'appelle ça comme cela, et les gouvernements successifs, de tout bords pour le coup, font passer ça en nous faisant croire qu'ainsi on donne du travail au gens!

 

Et du coup, ces personnes qui s'impliquent dans une équipe, font un travail formidable, sont reconnues par leurs collègues, et bien ces personnes qui ont des familles et des rêves finissent par être remerciées et invitées à aller s'inscrire au pôle emploi afin de se "former"! Ca me rend dingue!!!! Comme si le boulot qu'avait fait cette personne qui quitte mon équipe pendant 11 ans ne lui avait rien appris, comme si elle n'avait aucune qualification alors que je peux en attester puisque j'étais sa responsable hiérarchique, cette personne a assumé des fonctions qui demandent un sens des reponsabiltés incomparable. Pire, il y en a encore pour dire que ce que faisait cette personne n'est pas un "métier" puisqu'il est précaire!!! Si si je vous l'assure, je l'entend et je ne cesse de me battre contre cette idée! Ces personnes qui travaillent avec moi passent leurs journées à gérer des ados, parfois difficiles, à les accueillir, à les aider dans leur travail, à repérer leurs difficultés, mais ils ne font pas un "travail"! Tout juste un job pour passer le temps et se faire un peu d'argent aux yeux de certains, et même au sein de l'institution Education Nationale, croyez moi.... Sous prétexte qu'à l'origine ceux qui étaient employés dans les équipes Vie Scolaire des établissements du second degré  étaient des étudiants directement recrutés par les Rectorats, on oublie aujourd'hui qu'il s'agit de contrats de droit privé ouverts à tous le monde et que donc ceux qui sont recrutés ne sont pas forcément là uniquement pour financer des études. La plupart, il faut être réaliste, sont avant tout là pour avoir un boulot, un salaire, et reseraient volontiers pour faire une carrière.

 

Ces contrats précaires me rendent malade. Bien sûr que c'est bien de donner du boulot aux gens; mais pour le leur oter au bout de deux, cinq ou dix ans parce que "mais on vous avez prévenu Monsieur Tartampion! Vous aviez signé et vous saviez que ce n'était que pour deux ans! On ne vous a pas pris par défaut, ah non il ne faut pas dire ça! Vous avez travaillé pendant ces deux ans, maintenant il faut retourner vous former, il faut demander des aides, il faut que vous alliez galérer! Chacun son tour Monsieur Tartampion!"

 

Mais pourquoi diable crée t'on des contrats précaires alors que les postes existent!!!!!!

 

Et bien, comme je l'ai dis, pour "faire tourner la misère". Ainsi, ceux qui dans leur parcours du combattant pour s'insérer dans la société arrivent à tour de rôle à obtenir un de ces contrats comme un sésame vers une vie meilleure, ne peuvent qu'être heureux et reconnaissant. Avant de se rendre compte de la supercherie bien sûr... On apaise, on endort, en faisant croire qu'on fait ça pour le bien des gens... N'oubliez pas que ces contrats là, ce n'est pas aux gens qu'ils font du bien avant tout, mais à ceux qui les utilisent, Etat ou Entreprises.

 

Alors oui, il est toujours mieux pour quelqu'un d'avoir un salaire à la fin du mois qu'une allocation chômage, mais quand ce salaire est pérenne et qu'il peut lui permettre d'avancer sereinement vers l'avenir, pas masqué parce qu'il a peur du lendemain. 

 

source dessin: internet google images

Tag(s) : #Mes Billets d'Humeur