Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et bien voilà! Le Grand Raid 2011 est terminé.

Pour la première fois, je l'ai vécu de l'intérieur, avec un bonheur immense. Même si je fais un peu de sport, je sais bien que jamais je ne pourrais me confronter à une épreuve pareille. Je le savais déjà, mais à intégrant l'éqipe de bénévoles qui assiste les coureurs, je me suis bien rendue compte de l'immense courage, du travail, de la ténacité, et bien sûr du grain de folie qu'il fallait pour s'engager dans un truc pareil!

J'ai vécu cet événement donc en tant que bénévole (nous étions une équipe de 20), sur un poste de pointage situé au 93 ème kilomètre, au pied du col du taÏbit, au coeur du cirque de Cilaos. Ce poste étant situé à un peu plus de la moitié du parcours, les coureurs y sont souvent très fatigués. On voit de la joie pour certains d'être là et de se dire qu'il reste encore autant à faire mais qu'ils y croient, mais on voit aussi parfois l'angoisse qui habite soudain ceux qui réalisent qu'en s'engageant dans cette deuxième partie du parcours, il n'y a plus de retour en arrière possible avant de longs kilomètres puisqu'ils entrent dans le cirque de Mafate et qu'aucun véhicule ne pourra venir les récupérer. Ils n'auront pas le choix: il faudra marcher, marcher, et marcher encore pour en sortir.... Alors on vit la joie de certains, leur bonne humeur, leur rage de se dépasser, mais on vit aussi les pleurs de ceux qui réalisent que c'est trop dur et qu'ils n'y arriveront pas. Briser leur balise est un déchirement... On le fait beaucoup sur ce poste, pour les raisons que je viens d'évoquer, et je peux vous assurer que c'est aussi une déchirure pour nous. On ne le fait jamais sans partager la peine et parfois les pleurs de celui qui vous tend son bras....

Ce poste, nous l'avons ouvert à 9 heures le vendredi 14 octobre (mais nous l'avons installée depuis le jeudi à 18 heures, y avons mangé et dormi), puis nous l'avons fermé le samedi 15 octobre à 7 heures.

J'ai choisi de vous montrer quelques photos que j'ai prises durant ce moment d'exception. Elles représentent vraiment pour moi des moments fabuleux d'émotion et de partage. Il y a beaucoup d'ambiance aussi parce que durant ces longues heures il faut tenir sans dormir et dans le froid (nous sommes à plus de 1200 mètres et oui il fait très froid la nuit!!!). Alors pour un peu de bonne humeur et de chaleur humaine nous nous étions déguisés sur le thème des années disco et la musique battait son plein. D'incroyables souvenirs je vous dis!!!!

DSCF2634

 notre poste de pointage, avec ravitaillement et lits picot. Nous étions 20 avant l'ascension du Taïbit.

DSCF2651

L'hélicpoptère (ils étaient deux) au plus prêt du premier concurrent qui s'annonce chez nous. Les pilotes sont de vrais accrobates, un peu fou eux aussi quand on sait que je n'ai pas utilisé de zoom....

DSCF2654

Le premier à se présenter au poste, Julien Chorrier; il arrivera vainqueur à Saint Denis sans jamais être devancé.... Il aura mis un peu moins de 24 heures à boucler ce grand raid, un exploit....

DSCF2667

Le premier Réunionnais, Didier Mussard: il a pointé en 4ème position chez nous mais termine en 3ème position sur le podium du stade de La Redoute.

DSCF2689

 La nuit, les organismes sont usés; certains concurents ont besoin de repos et de chaleur.

DSCF2690

Beaucoup de coca, de soupe bien chaude, de boissons énergisantes.... Le ravitaillement est primordial...

DSCF2683

Et de bonne humeur aussi.... A deux heures du matin, au pointage, sans avoir dormi depuis longtemps, on devient un peu fou aussi...!! (votre aminaute et une autre bénévole en pleine séance disco raid!!!)

 

Voilà! Un peu de mon grand raid 2011 à moi. J'espère que ce partage vous aura plu et surtout vous aura fait découvrir avec plaisir un des événements majeurs de la vie locale!

Tag(s) : #La Réunion