Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  thCA64ZEBC

 

Aujourd'hui, point de colère, point d'enthousiasme, pas plus de stupéfation dans ce billet d'humeur....

 

Non, simplement une interrogation, et puis un peu d'incompréhension tout de même...

En effet, j'imagine que la plupart d'entre vous ont entendu parlé des problèmes qui agitent mon île en ce moment concernant les attaques de requin à répétition... Je n'en parlais plus, fatiguée que la métropole ne se focalise que sur ces événements dramatiques alors que La Réunion a tant d'autres choses à offrir.

 

Simplement ce matin, le besoin de partager mes réflexions est plus fort...

En deux ans, nous avons eu 12 attaques connues, dont 5 mortelles... Cela vous parle t'il? A l'échelle d'un petit caillou comme La Réunion, petit îlot de 250km2 à peine, c'est énorme. Les côtes réunionnaises seraient, d'après les spécialistes, les plus dangereuses au monde à ce sujet....

La semaine dernière donc, suite à la dernière attaque mortelle sur une jeune baigneuse (qui ne se baignait pas sur une plage sécurisée ou dans le lagon, il faut tout de même le préciser), un  arrêté préfectoral a été pris interdisant les activités nautiques sur les côtes jusqu'au 1er octobre au moins, le temps en tout cas de prendre des décisions, de faire des observations, bref, d'avancer un peu...

Alors hier après midi, en me balandant sur le port de Saint Gilles, la station balnéaire la plus touristique de l'île, quelle n'a pas été ma surprise en constatant que les jets ski et les centres de plongée tournaient à plein régime.... Sur le moment, j'ai été très en colère, me disant que ces chefs d'entreprise étaient bien inconscients... Et puis j'ai réfléchi un peu: comment un gérant pourrait il fermer sa boite pendant près de 3 mois, sans compensation? Payer ses charges, les salaires de ses employés, sans aucune rentrée d'argent durant cette période? .... Comment? J'ai compris que pour lui, simplement, cet arrêté, s'il le respectait, signifiait tout simplement  "mettre la clé sous la porte".... Simplement.... Alors j'ai compris aussi qu'aucune contravention ne serait établie à l'encontre de ces "contrevenants" professionnels de la mer.... Parce que le préfet le sait bien, ces gens n'ont pas le choix...

 

Alors, doit on parler d'hypocrisie dans tout cela? Surement y en a t'il un peu... Parce que dans cette histoire, il n'y a pas de solution sans que nous ne tournions en rond.... c'est à croire...

L'arrêté préfectoral, il devait très certainement être pris; les maires des communes concernées devaient pouvoir interdire la baignade et les activités nautiques à certains endroits du littoral dont ils ont la responsabilité... Mais c'est avant tout pour se protéger au regard de la loi. Je comprends tout cela, et finalement, je comprends tout aussi bien les professionnels qui bien évidemment craignent certainement qu'un malheur arrive lorsqu'ils bravent l'interdit, mais qui n'ont pas le choix.... La responsabilité est laissée aux pratiquants eux-même...

Justement... C'est eux qu'aujourd'hui j'ai du mal à comprendre en revanche...

Que penser de ces surfeurs que j'ai vu ce matin sur le spot si beau de ma ville, Saint Leu.... Après quelques jours d'absence, ils sont revenus... J'avoue que leur comportement, je ne le comprends pas. Ils parlent de passion... Soit.... La passion est quelque chose de fort... Mais lorsqu'on brave un interdit, pour en plus risquer sa vie, j'avoue que cela me laisse perplexe. Que la passion soit plus forte que l'instinct de survie, je peux à priori l'entendre même si cela me dépasse personnellement... Mais ce que j'ai du mal à comprendre, c'est que ces passionnés font fi des inquiétudes et des angoisses terribles qui rongent leurs proches à chaque fois qu'ils partent en mer avec leur petite planche si attirante pour le squale....

 

Les requins sont là messieurs et mesdames les surfeurs; c'est un fait. Et vous ne cessez de le dire, vous qui le connaissez notre océan. Il faut trouver une solution pour que le massacre cesse, vous ne cessez de le dire également, et je suis entièrement d'accord avec vous. Alors vous, au moins, qui n'avez qu'une passion à assouvir que vous pourriez bien calmer pendant quelques semaines, respectez les mesures qui sont prises pour VOUS protéger. Si l'un des vôtres est de nouveau victime d'un requin, vous ne pourrez pas dire que rien n'est fait... Vous ne pourrez vous en prendre qu' à vous même, parce que vous faites fi de décisions qui peuvent être discutables certes, mais qui sont prises dans l'intérêt du plus grand nombre...

 

Ce qu'il faut espérer aujourd'hui, c'est que plus aucun drame n'arrive... Ce qu'il faut espérer, c'est qu'après le 1er octobre, nous pourrons retrouver l'océan et le partager avec le maximum de sécurité avec ses habitants. Nous nageons en plein délire? Nous sommes victimes de mesures hypocrites, qui ne plaisent pas à tout le monde, qui pour le moment ne résolvent pas les problèmes? Oui, mille fois oui! Mais au moins on avance un peu... Alors soyons patient, quelque temps.... Et soyons respectueux aussi de ceux et celles qui sont partis trop tôt, et qui eux n'ont plus à choisir....

 

N.B. L'arrêté prefectoral utilisé en en-tête de ce billet ne correspond pas à celui dont je parle. Il s'agit d'un autre arrêté pris sur le même thème dont l'image est disponible sur internet.

 

Tag(s) : #Mes Billets d'Humeur