Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

imagesCABYJ4X2

"La cause des femmes, c'est notre cause à tous, car elles représentent la moitié de l'humanité", Marek Halter

 

Aujourd'hui, un petit billet pour faire une place à cette journée nationale qui malheureusement est d'une importance grandissante dans notre société. J'ai peut être le tord de penser que nous avons un mauvais "tic" en France de créer des "journée nationale de...." à tord et à travers, et que du coup cela n'a plus aucune signification. Mais le plus dommage, c'est quand même que celles qui ont une vraie valeur ont tendance du coup à ne plus avoir le moindre impact... J'ai l'espoir de penser que la journée de lutte contre les violnces faites aux femmes, appelée aussi joliment "journée de la jupe", ne sera pas passée aux oubliettes. J'ai l'espoir de penser cela, et surtout le plaisir de constater à travers les différents articles de  journeaux que de nombreuses manifestations et actions se déroulent partout en France.

Quelques chiffres glacent le sang: tous les deux jours et demi, dans notre beau pays civilisé, une femme meurt sous les coups de son conjoint. En 2010, cela a porté le nombre de victimes à 146. Entre 2008 et 2010, 663000 femmes ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles. Vous avez bien lu, il n'y a pas d'erreur.... C'est effroyable....

Et puis il ne faut pas oublier que la violence, elle est physique, mais elle est aussi psychologique. Cette dernière est reconnue depuis peu par les autorités. C'est une violence insidieuse, qui ne se voit pas puisqu'il n'y a pas de blessure physique (encore que les hommes coupables de cela finissent un jour ou l'autre par frapper...). Les blessures elles sont ailleurs, mais elles ne sont pas moins graves. Elles sont juste différentes car elles amputent l'âme, elles fragilisent les sentiments et les espoirs, elles endolorissent le coeur et la raison....

On sait qu'en France, seulement 5% des femmes victimes de viol ou de tentative de viol l'ont signalé à la police, et seulement 2% ont porté plainte. Beaucoup de ces femmes restent, continuent à vivre avec l'homme qui les persécute, longtemps, parfois toute une vie, parfois jusqu'à l'irrémédiable. Vous ne comprenez pas? Il n'y a rien à comprendre. Juste à savoir que l'aveu au monde est difficile.... pour plein de raisons qui sont propres à chaque femme. Il ne s'agit pas de faiblesse, il ne s'agit pas de bêtise comme le disent certains irresponsables... Il s'agit juste d'une douleur, d'une honte qu'elles ne devraient pas avoir et qui pourtant les emprisonne. Imaginez vous, vous, devant un gendarme, à raconter votre vie et vos angoisses, à détailler votre vie privée en vous disant malgré tout que la personne en face de vous juge la situation.... Non, il n'y a que ces femmes qui l'ont vécu qui savent.... Il faut qu'elles s'oublient pour cela, qu'elles oublient qu'elles ont une intimité et que leurs secrets vont être dévoilés, qu'elles acceptent de révéler tout ce qu'elles ont pris soin de cacher pendant des semaines, des années derrière de beaux sourires.... 

Alors voilà.... une pensée aujourd'hui pour toutes celles qui vivent cela, qui n'arrivent pas à s'en sortir, et surtout à celles qui nous ont quitté.....

Tag(s) : #mon pt'it fouilli