Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

P1010041Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de ce roman indien d'Anita NAIR. En le lisant, j'ai voyagé, j'ai réfléchi, j'ai été sensible à un univers qui m'est totalement étranger. On découvre au fil des pages la vie tellement réglée des femmes dans la société indienne. On voyage avec Akhila, une femme solitaire qui s'est oubliée. Elle ne s'est pas mariée, n'a pas eu d'enfant, car elle n'a vécu que pour seconder ses frères et soeurs. Et puis un jour, lasse de cette vie de concessions, elle décide de partir ailleurs, loin, au sud de son pays où elle veut se retrouver face à ses illusions, à un avenir qu'elle croit encore possible. Elle prend le train, et rencontre d'autres femmes, car en Inde, les femmes voyagent isolées dans des compatiments qui leur sont réservés. Et on découvre alors les dessous de cette société si feutrée. Les femmes indiennes, malgré les carcans dans lesquels on veut les emprisonner, ont les mêmes désirs, les mêmes fantasmes que toutes les femmes du monde. La vie intérieure est riche en Inde, comme partout, et c'est une belle idée d'en parler au sein de ce lieu feutré qu'est la cabine d'un train.

Ce roman est un véritable bonheur. On a envie de croire comme Akhila que tout est possible. On se plait à l'imaginer enfin heureuse à la fin....

J'ai un peu de mal à m'imprégner des univers des auteurs indiens en général. Mais cette balade en train est une véritable découverte. Je vous propose la première phrase du roman pour vous donner envie, je l'espère, de vous plonger dans ce récit.

 

"C'est ainsi depuis toujours; l'odeur d'un quai de gare, la nuit, fait naitre en Akhila l'envie de s'évader" Compartiment pour dames, Anita NAIR, ed Picquier poche

Tag(s) : #littérature