Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

images[2]

Quel sujet polémique et "attiseur" de passions que la question de la légalisation du mariage pour les homosexuels et de leur droit à l'adoption et à la procréation médicalement assistée. C'est incroybale comme la France se soulève! C'est incroyable comme la France s'indigne, d'un côté ou de l'autre. C'est incroyable comme la France a le sentiment d'être bafouée, ou incomprise, ou salie, ou déshonnorée... tout cela à la fois, suivant l'opinion que l'on a. Par la France, j'entends les Hommes qui la composent, les individus, chaque homme et chaque femme, tous dotés de réflexion, d'intelligence, de convictions profondes, d'idéaux; tous modelés par leurs expériences, leur vécu, les petits ou grands événements qui les ont conduits à être les êtres qu'ils sont aujourd'hui et qui justifient aujourd'hui qu'ils ont, quoi qu'on en pense, un avis sur la question.

 

Et cet avis, cela s'appelle la liberté de penser.....

N'est ce pas une idée pour laquelle pas mal de nos aïeux se sont battus jadis....?

 

Et bien moi aujourd'hui, je ne suis pas choquée par le débat, mais par l'attitude de la France face à ce débat. Il ne s'agit pas pour moi aujourd'hui de DIRE si je suis pour ou contre le mariage gay et l'adoption d'un enfant par des gays, mais de m'insurger contre cette France qui se déchire et ne sait pas respecter son prochain, même s'il a une opinion respectable différente de la sienne. On n'est pas dépravé ou inconscient parce qu'on a une opinion différente et parfois difficilement entendable! On est juste modelé par la vie et on a donc une vision personnelle de celle-ci! 

 

D'abord, je suis choquée d'entendre de la part de ceux qui se veulent progressistes, ouverts d'esprit , démocratiques et tout le toutim que les "anti-mariage gays" sont des fachistes en puissance. Croyez moi, sans être athée je suis loin des préoccupations religieuses, mais je respecte les croyances de chacun pour si peu qu'elles ne versent pas dans l'extrémisime. Ce n'est pas parce qu'on défend une opinion sous couvert de conviction religieuse que l'on est intégriste.  Le raccourci est un peu facile et surtout révoltant. Le mot plait à ceux qui se veulent bien pensant et du coup les rend méprisables. On confond les genres, et ça c'est inquiétant...

D'un autre côté, je suis bien triste d'entendre la France parler de "déviance", de "créatures contre nature" et d'éducation dépravée lorsque certains parlent de ces hommes et de ces femmes qui ont tout simplement d'autres préférences. Jusqu'à preuve du contraire, dans notre Belle France pays des droits de l'Homme, on aime comme on veut, qui on veut et surtout comme on est... L'amour n'a pas de règle et celui qui l'oublie doit être bien triste.... ou bien ignorant, je ne sais pas.

 

Alors Messieurs et Mesdames, gens de cette France qui a tout de même des qualités n'en déplaise à ceux qui n'ont de cesse de la dénigrer parce qu'ils oublient un peu vite que l'herbe est un "tout petit peu moins verte ailleurs", je vous en conjure! : Continuez de débattre, d'avoir des opinions différentes! OUI!!!! Continuez de dire que vous êtes pour ou contre, que vous avez des convictions et battez vous pour convaincre les sceptiques. Mais par pitié, cessez de ne pas respecter ceux qui ne pensent pas comme vous, ceux qui sont différents.

 

Quoi qu'il arrive, une partie de la France sera déçue. Quoi qu'il arrive nous ferons avec la décision qui sera prise. Mais par pitié, acceptons d'avoir aujourd'hui le privilège de pouvoir débattre, et faisons le en paix et avec respect pour ne pas avoir un jour à nous regarder avec dégout parce que les choses auront dégénéré. Ne nous comportons pas aujourd'hui en dictateur de la pensée parce que nous croyons dur comme fer que notre position est la plus juste. Acceptons que l'évolution des moeurs et de la société, que la voie fraternelle et démocratique qu'a prit la France un jour nous permette aujourd'hui de pouvoir tout simplement "parler" de cela.

 

Alors vous voyez, à aucun moment je n'ai donné mon opinion sur le sujet, car ce n'est pas MON sujet aujourd'hui. Mon sujet aujourd'hui, c'est de vous dire que nous sommes bien heureux d'être en paix, en France, et d'avoir la possibilité de débattre de ce genre de sujet.

 

"Nous nous sommes copieusement engueulés, hier soir, Etienne et moi, à propos de Voltaire et Rousseau, lui dans le rôle du ricanneur, moi en défenseur de Jean Jacques. Ce que je retiendrai de cette dispute, ce ne sont pas nos arguments (à vrai dire nous n'avons guère les moyens d'argumenter), c'est le réflexe d'Etienne qui a saisi la longue règle du tableau pour en enfoncer un bout dans mon estomac et l'autre dans le sien. Chaque fois que l'un de nous deux, poussé par la force de sa conviction, marchait vers l'autre, la règle s'enfonçait dans nos deux abdomens. Douloureux! Si nous reculions, la règle tombait. Fin de la discussion. Voilà ce qu'on appelle tenir des propos mesurés. Sustème à breuveter."  Daniel PENNAC, Journal d'un corps - éd Gallimard

 

 A méditer.....

 

source image www.unl17.blogspot.com

Tag(s) : #Mes Billets d'Humeur