Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DSCF1756

Je m'aperçois qu'il y a un certain temps que je ne vous ai pas parlé d'un des livres que j'ai lu. Ce n'est pourtant pas faute de lire justement! Mais bon entre tout!!!!

Bon bref, ce livre dont je vous parle aujourd'hui, c'est un petit roman un peu étrange. On peut trouver le texte et le message un peu enfantins, un peu faciles aussi... Il n'en reste pas moins que j'ai passé un très agréable moment en le lisant. J'ai souris souvent, et cela m'a également permis de me poser quelques questions.

En effet, si on m'en donnais l'occasion, quels événements de ma vie aimerai-je revivre? Quels instants ont été suffisemment forts, intenses, indélébiles ou toute autre chose remarquable pour que j'ai le désir de ressentir les émotions de ce moment là encore une fois? Quels êtres chers à mon coeur et disparus voudrais-je revoir une dernière fois, juste pour les serrer encore une dernière fois dans mes bras.....

C'est de cela que nous parle Cyril Massarotto. En réalité, sous ses airs parfois un peu naive, cette histoire nous fait réfléchir sur ce qui est important pour nous, ce qui nous a forgé et est essentiel à notre vie. On prend conscience de l'importance de ne jamais gâcher les instants importants de notre vie, d'apprendre à prendre le temps de faire les bons choix.... Le narrateur, qui est le personnage sans réelle identité mais qu'on pourrait presque croire être l'auteur, se voit légué par son cher grand père disparu un étrange carnet, qui permet à celui qui le possède de revivre certains événements de sa vie. Mais les possibiltés de sont pas infinies: 100 possibilités.... Que choisir alors, et comment organiser chacun de ces retours sur le passé? C'est un grand dilemne, c'est une belle réflexion....

Ce livre nous apprendrait presque à devenir raisonnable, tout en ne perdant pas de vue nos rêves....

 

"J'ai utilisé le carnet pour revoir certaines choses, certains souvenirs, mais avec mes yeux d'aujourd'hui. (...) Et j'ai vu. (...) Page après page, j'ai eu honte. Terriblement honte du moi d'avant." Cyril MASSAROTTO, 100 pages blanches - éd. Pocket

 

 

Tag(s) : #littérature